Les commandes DOS

Mais qui se soucie encore de ces anciennes commandes DOS ?

DOS (Disk Operating System) est un système qui tient ses origines dans les années 90 et depuis il s’est décliné sous différentes versions telles que FreeDos (on en parlera surement lors d’un prochain article).

Microsoft implémente un émulateur DOS dans ses différents systèmes et il est toujours utilisé notamment pour communiquer directement avec les composants et c’est pour cela qu’un grand nombre de techniciens, développeurs ou encore utilisateurs finaux utilisent encore les invites de commandes DOS.

L’objet de cet article est d’évoquer les commandes les plus utiles.

L’invite de commande

Dans un premier temps, sous Windows (vous êtes sous windows bien entendu ?), cliquez sur le bouton démarrer et executez ou lancez la recherche en tapant : cmd

La célèbre invite de commande de couleur noire s’ouvre.

Pour certaines commandes vous pouvez vous renseigner sur leurs fonctions en tapant :

> lacommande /?

ex : > copy /?

Une commande très utile pour retrouver une fonction en particulier.

Navigation

Par défaut vous vous situez dans un répertoire système sur C: et en fonction de votre version de système, vous êtes soit dans vos documents soit… ailleurs.

Afin de retrouver un répertoire en particulier, disons par exemple : d:/mes vidéos

Tapez la commande suivante :

> cd d:\mes vidéos

Inutile de respecter la casse, sauf si votre système le requiert.

Si vous faites :

> cd ..

Vous vous retrouvez un répertoire en dessous hiérarchiquement.

La commande :

> dir

permet de lister les éléments d’un répertoire.

Copier / Déplacer

Les commandes COPY, XCOPY et MOVE

> copy « mon fichier.txt » c:/repertoire

Copie d’un fichier dans un répertoire.

> copy fichier.txt+fichier2.ini

Cette dernière commande copie le contenu de fichier.txt dans fichier2.ini à la suite du contenu déjà présent.

> copy fichier.txt+fichier2.txt d:\repertoire

Copie les fichiers dans le répertoire.

> copy *.txt d:\

Copie tous les fichiers txt dans d.

La commande xcopy permet de déplacer les arborescences aussi.

Brièvement voici l’exemple :

> xcopy repertoire autrerepertoire

MOVE fonctionne comme copy à la différence qu’elle efface le fichier source.

Supprimer

La commande suivante permet de supprimer un fichier :

> del fichier.ext

tous les fichiers à l’intérieur d’un répertoire :

> del c:\rep\autrerep\*.*

Et pour tout fichier finissant par la même chaîne de caractère et commençant par une lettre indéfinie :

> del c:\rep\?finchaine.ext

Enfin pour un répertoire :

> rmdir repertoire

et un répertoire et ce qu’il contient :

> deltree repertoire

Attention quand vous utilisez ces commandes, les fichiers ne vont pas dans la corbeille.

forfiles

Cette commande est très utile notamment pour effacer un certains nombre de fichiers ayant un point commun tel des fichiers vieux de 15 jours…

forfiles [/p <repertoire>] [/m <masquederecherche>] [/s] [/c « <lacommande> »] [/d [{+|-}][{<Date>|<Jours>}]]

le /s permet d’appliquer la commande récursivement dans les sous répertoires.

Le masque de recherche est par défaut : * (soit tous les éléments)

Affichons à titre d’exemple les fichiers d’un repertoire datant de plus de 1 jour :

> forfiles -p c:\repertoire /s /m *.* /d -1 /c « cmd /C Echo @File »

Par exemple ici pour effacer les fichiers d’un répertoire qui datent de 7 jours :

> forfiles -p c:\repertoire /s /m *.* /d -7 /c « cmd /C del /q @Path »

Passons outre les autres commandes simples, une petite recherche sur le Net vous permet de retrouver une commande à tout instant.

Venons en aux autres commandes utilisées notamment sur Windows :

Le Réseau

Afin de diagnostiquer des problèmes de réseau local ou distant, il est essentiel de manipuler les suivantes :

> ipconfig

vous donne votre adresse IP locale générée  généralement par votre routeur. Vous obtenez aussi votre masque réseau et l’adresse de votre routeur, vous confirmez aussi le composant réseau utilisé pour vous connecter.

Invite Invite de commande DOS

Si tout est normal, vous pouvez commencer à pinguer !

> ping google.fr

On lance des paquets de données vers google qui vous renvoie une réponse en un temps calculé. Vous en déduisez la rapidité de votre connexion si tout se passe bien.

> tracert google.fr

permet de tracer la route nous menant au serveur désigné par google.fr. Vous pouvez tomber sur un serveur différent en fonction de l’endroit où vous êtes et le moment où vous faites la requête.

On va s’arréter aux commandes suivantes au niveau réseau :

> ipconfig /flushdns

permet de vider les caches liés aux entrées DNS enregistrées sur votre ordinateur, cela peut être utile si un serveur WEB vient de changer d’IP par exemple.

> netsh interface ip show config

vous affiche les données TCP/IP un peu comme ipconfig.

On peut grâce à NETSH configurer manuellement les interfaces de connexion.

Le système

Vous souhaitez vérifier l’intégrité de votre disque dur, rien de plus simple tapez simplement :

> chkdsk /f /r c:

pour vérifier et réparer automatiquement votre partition C.

> sfc /scannow

Celle là vérifie et répare les fichiers systèmes.

> format d:

formate la partition d de votre disque dur.

Diskpart est interessant aussi car cet outil permet de gérer ou d’identifier les partitiions sur un disque dur :

Une fois dans diskpart essayez les commandes suivantes :

> diskpart

list partition

list disk

Afin de réparer un secteur d’amorçage du système d’exploitation (windows par exemple), l’outil bootrec est indispensable, en cas de plantage d’ordinateur, si vous recevez un message du type : impossible de trouver une partition de Boot, en utilisant un disque de réparation windows, vous pouvez accéder à une invite de commande et taper les lignes suivants :

> bootrec /fixmbr

Cette dernière réparer la partition principale d’amorçage du disque dur.

> bootrec /fixboot

Cela écrit une nouvelle partition secteur d’amorçage sur la partition système.

> bootrec /Rebuild_bcd

Pour les données de configuration de démarrage.

Et pour retrouver les systèmes sur votre disque dur :

> bootrec /scanos

Enfin la commande REG permet d’opérer sur le registre mais on laissera au lecteur la tâche de faire ses propres recherches.

Il y a bien d’autres commandes, et il également possible de créer des scripts pour assembler des commandes au sein d’un fichier et en faire un programme.

Ici sont répertoriées les principales commandes DOS, pour plus d’informations, rendez vous sur la toile ou bien sur le forum de Yasi.

Sources :

http://support.microsoft.com/kb/240268

http://www.ericphelps.com/batch/samples/samples.htm

http://www.computerhope.com/netsh.htm

http://support.microsoft.com/kb/162326

http://support.microsoft.com/kb/929833

http://www.computerhope.com/reg.htm

Laisser un commentaire