Le Wifi et ondes électromagnétiques : impact sur la santé ou non ?

Le thème du wifi et de l’impact des ondes sur la santé est récurrent, le doute s’installe souvent parmi les personnes interrogées alors pourquoi ne pas évoquer une nouvelle fois le sujet. Entre les effets ressentis chez certains sujets, les recherches scientifiques et la pression économique, il peut s’avérer  difficile de discerner le vrai du faux et il persiste une zone d’ombre.

Qu’est ce que le Wifi ?

Pour commencer, définissons le terme Wifi. Le Wifi désigne un protocole de connexion entre appareils par le biais d’ondes électromagnétiques.

Les ondes électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques sont une forme d’énergie se déplaçant à la manière d’un caillou lancé dans l’eau, elles n’ont pas besoin d’un milieu matériel.
On distingue les ondes ionisantes et les ondes non-ionisantes. Les ondes ionisantes possèdent une énergie capable de scinder des liaisons atomiques comme par exemple la lumière du soleil qui se propage à haute fréquence. Les ondes de la lumière du soleil peuvent créer des mélanomes et conduire à un cancer de la peau.
Les ondes non-ionisantes n’ont pas assez d’énergie pour pouvoir casser des liaisons atomiques. Les radiofréquences des téléphones sont rangées dans cette catégorie.
Ondes electromagnetiques
schéma des ondes ionisantes – non-ionisantes
La 1ère onde est la lumière, une onde de très grande fréquence, autrement dit de haute fréquence, elle va se déplacer plusieurs centaines de millions de fois chaque seconde. A titre de comparaison prenez l4exemple de visualiser le champ électrique d’un téléphone cellulaire GSM 900 en un point, on verrait à chaque seconde 900 millions de fois ce champ changer de polarisation.
En matière de télécommunications, Il faut d’abord distinguer les ondes qui sont ionisantes et celles qui ne le sont pas
Les ondes ionisantes ont en elles-mêmes suffisamment d’énergie pour casser des liaisons atomiques. C’est, par exemple, la lumière du soleil qui est capable de créer des mélanomes, soit la plus grave des tumeurs de cancer de la peau. À l’inverse, les ondes non-ionisantes, comme les radiofréquences, dont en particulier celles des téléphones, n’ont pas assez d’énergie, en termes de photons, pour pouvoir casser des liaisons atomiques. Donc on a, d’un point de vue santé, une gamme de fréquences qui est non-ionisante, non-mutagène, et des ondes ionisantes qui sont au contraire structurellement mutagènes.
Voici quelques exemples de fréquences en fonction des sources :
– les radio grandes ondes, de l’ordre des KHz.
– les talkies walkies dans les fréquences de 27 MHz
– les ondes FM autour de 100 MHz.
– la TV et notamment Canal + à 200 MHz
– le wifi tourne autour de 2.4Ghz et 5.6Ghz avec le Wimax
La santé publique préoccupe les esprits et il est nécessaire de poser des limites, d’où la mise en place de normes :
DAS (débit d’absorption spécifique) : Selon les normes telles que définies par les organismes agréés, et ce quel que soit le système radioélectrique mis en œuvre, une personne exposée aux ondes électromagnétiques ne doit pas absorber globalement plus de 0,08 Watts par kilogramme.
DAS local : Selon les normes actuellement en vigueur, une personne ne doit pas absorber plus de 2 Watts par kilogramme.
(en anglais SAR : Specific Absorption Rate)
Il faut aussi savoir que le corps entier absorbe plus facilement des basses fréquences.
Au niveau des études scientifiques, nous manquons de données pour porter des conclusions (Cf liens en fin d’article).
Les progrès de la recherche sont néanmoins dans l’ensemble rassurants.
Outre les fréquences et les normes qui contrôlent le champ de fréquence des appareils, il existe aussi la notion d‘intensité :
L’Intensité se caractérise de la sorte : pour une antenne qui, tout en travaillant à la même fréquence, va pouvoir émettre plus ou moins fort ou plus ou moins loin. à l’instar du phare. 
Voici quelques exemples d’intensité :
Appareil électrique Intensité du champ électrique( V/m)
Récepteur stéréo 180
Fer à repasser 120
Réfrigérateur 120
Mixeur 100
Grille-pain 80
Sèche-cheveux 80
Téléviseur couleur 60
Machine à café 60
Aspirateur 50
Four électrique 8
Ampoule électrique 5
Valeur limite recommandée 5000
Pour la plupart des appareils ménagers, l’intensité du champ magnétique à la distance de 30 cm est très inférieure à la valeur limite de 100 μT recommandée pour la population générale.

Téléphones sans fil

L’intensité du courant nécessaire au fonctionnement des téléphones sans fil est beaucoup plus faible que dans le cas des téléphones portables, car on les utilise très près de leur base
Depuis quelques années, les autorités nationales de divers pays font procéder à de nombreuses mesures pour déterminer l’intensité des champs électromagnétiques présents dans l’environnement. Aucune de ces études n’est parvenue à la conclusion que les intensités relevées pouvaient avoir des effets indésirables sur la santé.
Les utilisateurs de téléphones portables sont exposés à des champs dont l’intensité est beaucoup plus élevée que dans l’environnement normal. Toutefois, si élevée qu’elle soit, l’intensité de ces champs ne produit apparemment aucun effet sanitaire néfaste.

Wi-Fi (Wireless Fidelity)

Les limites de 0,1 W dans la bande 2400 MHz et de 1 W dans la bande 5000 MHz sont définies par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes.
Les émetteurs WiFi sont en moyenne 20 à 200 fois moins puissants que les antennes relais de téléphonie mobile. Ils sont 20 000 à 200 000 fois moins puissants que les émetteurs de radio et de télévision.
Comment donc les ondes électromagnétiques peuvent être néfastes pour les individus ?
Vous avez peut être entendu dans votre entourage des plaintes de certains individus par rapport aux ondes électromagnétiques qui causeraient des troubles, peut être êtes vous victime de ces problèmes.
L’organisation mondiale de la santé estime que 3% de la population est éléctro-sensible à un certain niveau.
D’autre part des scientifiques, docteurs ainsi que certains gouvernements Européens tirent  la sonnette d’alarme sur le fait que l’utilisation des téléphones portables pourrait conduire à une catastrophe médicale dans le futur.
Cette mise en garde suivi le rapport des recherches d’Interphone émanant de 13 pays ; ce rapport conclue que 15 minutes d’utilisation par jour pouvait accroître le risque de tumeur au cerveau.
Source : http://www.dailymail.co.uk/health/article-2004245/Mobiles-NOT-increase-cancer-risk-brain-tumours-phone-radiation-range.html#ixzz1dLGKUcZ7
L’OMS a en suivant déclaré que tant qu’on aurait pas évidence scientifique que ces allégations, les téléphones cellulaires devraient être classifiés en tant que possible cancérigènes.
Une autre étude a été faite récemment sur plus de 13000 utilisateurs de téléphones cellulaire sur les 10 dernières années, aucune réponse claire n’en est sortie par rapport au fait que les mobiles soient source de tumeur au cerveau.
En mai 2011, l’agence internationale de recherches sur le cancer suggère au public d’adopter des mesures pour réduire l’utilisation de ces produits mobiles ou de les utiliser sans les approcher de la tête.
Plusieurs nations conseillent également les enfants de modérer l’utilisation des mobiles.
En dehors des mobiles, il faut aussi considérer les sources d’ondes comme les infrastructures comme les stations et antennes permettant aux mobiles de recevoir.
Ces dernières sources émettent à une intensité bien supérieure. Cependant l’intensité au sol est rapidement réduite avec la distance. En définitive, les radiations émises par les stations et antennes sont plus faibles que les mobiles au niveau du sol.

Hypersensibilité électromagnétique

Les symptômes des personnes particulièrement sensibles aux ondes électromagnétiques vont d’une sensation de chaleur sur la peau de la tête et des extrémités à des pertes d’attention et de réaction en passant par des maux de tête et de la fatigue. Palpitations et tachycardie peuvent aussi être liées.
Néanmoins il faut rester prudent quant aux conclusions un peu hâtives de l’apparition de ces symptômes, le stress peut en être la cause.

Conclusion

Lorsque l’on évoque les ondes il faut distinguer le type d’onde caractérisé par la fréquence plus ou moins élevée et l’intensité d’une onde exprimée en Watts.
Il apparaît que les appareils électromagnétiques  que l’on utilise au quotidien utilisent des fréquence relativement faible par rapport aux ondes dites ionisantes qui provoquent des troubles pour le corps humain. Ainsi de ce côté, nous n’avons pas de soucis à nous faire.
En revanche en ce qui concerne l’intensité des ondes, nous demeurons dans l’incertitude malgré les nombreuses recherches effectuées.
A priori le majeur problème réside au niveau de l’utilisation des mobiles car nous les portons très proche de notre cerveau. C’est cette proximité qui pose problème car l’intensité des ondes émise y est au maximum.
Mais il est interessant de savoir que l’intensité décroit rapidement dès que l’on s’éloigne. Tant qu’un appareil respecte les normes et que nous ne sommes pas trop proche d’un appareil, il semblerait qu’aucun risque ne soit pris.
Le premier appareil susceptible de créer des problème serait le téléphone cellulaire. Les ondes WiFi et autres types d’ondes électromagnétiques, si elles sont émises dans les normes ne seraient pas source d’inquiétude.
Je vous invite à parcourir les liens suivants pour en apprendre davantage sur les facteurs intervenants. On suivra de près les résultats des études scientifiques et les différents rapports de l’OMS et autres groupes privés et/ou publiques.
Sources :

Laisser un commentaire